The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

LE SIONISME AU BORD DE L’AGONIE Spécial

Évaluer cet élément
(6 Votes)
Le cessez-le-feu relève de leur décision pas la mienne. Obama vient nous sauver nous sommes dans les égouts ! Le cessez-le-feu relève de leur décision pas la mienne. Obama vient nous sauver nous sommes dans les égouts !

Je voudrais, en ces jours affligeants et héroïques pour le peuple palestinien, rendre hommage à l'un des plus grands intellectuels du monde libre de ces dernières années. Il s'agit du philosophe et historien égyptien : le Dr 'Abd Al-Wahâb Al-Massîrî, que Dieu lui fasse miséricorde. Au terme d'un combat contre la maladie, ce penseur éclectique a rendu l'âme à son Créateur en juin 2008.

Cet homme est considéré par la communauté savante, comme l'un des plus grands historiens du sionisme. Son parcours est admirable en tout point : il s'est intéressé dans sa jeunesse au mouvement des frères musulmans, ensuite il a radicalement basculé vers le marxisme sous Nasser, après maintes et études et réflexions, comme il le raconte lui-même dans son autobiographie, il renoue avec ses racines intellectuelles sans jamais perdre son indépendance.

Al-Massîrî a soutenu sa thèse en littérature anglaise comparée à l'université de New Jersey, il s’est toutefois rendu célèbre pour sa monumentale œuvre : Encyclopédie des juifs, du judaïsme et du sionisme qui fait autorité dans ce domaine. Il est aussi connu pour ses excellents travaux sur la laïcité et la mondialisation. Pour une biographie plus complète, je vous renvoie à son site : http://www.elmessiri.com

J’ai choisi Al-Massîrî, car il analyse les faits avec une objectivité déconcertante, sans grossir l’événement ni le minimiser, comme a tendance un certain nombre d’orateurs qui ne connaissent que le discours passionnel. Il ne sert à rien de s’égosiller, il suffit d’observer, d’examiner en profondeur l’objet étudié et de rendre ses conclusions.

Al-Massîrî analyse l’entité terroriste sioniste comme on peut analyser n’importe quel objet d’étude. De ce fait, il est l’un de ceux qui annoncent la désintégration de l’État sioniste en se fondant uniquement sur les travaux de l’intelligentsia israélienne. De même, il part du principe que l’examen minutieux de cette entité doit se faire à l’ombre de toutes les études sur les États colonialistes.

60 ans après la spoliation des terres de Palestine, le quotidien Yediot Aharonot du mois de mai 2008 avait publié un sondage dans lequel, 20 % des Israéliens pensaient que cet État va se dégrader progressivement jusqu’à son démantèlement total. 30 % avouent avoir honte d’être israéliens et 52 % se sentent prêts à quitter les lieux. Quant à ceux qui se sentent en sécurité, ils ne dépassent guère les 4 %.

De plus, l’élite colonialiste, comme les professeurs d’université, les dissidents politiques, les artistes, les cinéastes et j’en passe, aborde des sujets rendus sacrés et intouchables jusqu’alors, tel que la question de l’holocauste, le mythe de la terre promise, les fondements de l’État et son avenir. Certaines de ces études universitaires n’hésitent pas à dire qu’il ne reste pas plus de 20 ans à l’existence de ce corps pathogène dans cette région.

L’intellectuel égyptien affirme que depuis la guerre de 1967, l’État sioniste ne cesse de se dégrader. Le désordre qui transparaît de la presse israélienne, qui est l’une des plus libres au monde, reflète l’anarchie de la société israélienne. Parmi les signes annonciateurs de cette décadence, Al-Massîrî note l’effacement du consensus sioniste, qui se basait sur le principe suivant : la Palestine est une terre sans peuple pour un peuple sans terre. Il s’avère que la Palestine est un peuple, l’un des plus héroïques à travers l’Histoire, tandis que les juifs ne forment guère un peuple uni, car la majeure partie d’entre eux se trouve à l’extérieur de cette entité colonialiste et refusent de s’y installer.

Hormis l'invalidité des slogans habituels comme celui du peuple sans terre, Al-Massîrî relève que l'idéologie sioniste est en panne sèche. Cela a pour conséquence de diviser cette idéologie en deux parties : d'un côté, nous avons un sionisme territorial promu par les criminels fondateurs, dont l'objectif est de rafler toutes les terres spoliées et de poursuivre l'offensive autant que possible. De l'autre, un sionisme sociologique et démographique. Voyant que la tactique du crime ne paie plus et que continuer à gangrener la région était fatal pour leur population, ils ont décidé de se rétracter et d'abandonner des territoires comme Gaza ou la Cisjordanie, malgré eux. La construction du mur est l'une des manifestations de la décadence de l’idéologie sioniste expansionnistes.

L'un des échecs les plus cuisants de cette entité cancérigène est la pénible assimilation des nouveaux immigrants. L'idéalisme sioniste voulait que cet État soit un havre de paix pour tous ces bandits colonialistes, il s'avère qu’ils ne peuvent vivre que par les massacres, ce qui oblige la résistance à riposter avec des moyens rudimentaires et à lui faire payer très cher toute incursion.

Autre point à relever, c'est le profond clivage des religieux laïcs qui est au bord de la faillite. Certains rabbins n'hésitent plus à dire qu'il existe deux sortes de judaïsmes : un premier progressiste et réformateur, et un second orthodoxe intransigeant. Les deux mouvances se livrent des guerres sans merci. Pour essayer de répondre à cette problématique les sionistes athées proposent de mettre en place une sorte d’identité intermédiaire par la force des choses, du fait il s'y trouve dans cet État terroriste près d'un demi-million de personnes qui n'ont absolument rien à voir avec le peuple hébreu. Parmi ceux-là, on décompte 250 000 qui proviennent de l'Europe de l'Est, et 250 000 autres en provenance de la Russie. Ce qui contribue à aggraver davantage la fracture sociale.

L'un de leurs problèmes fondamentaux est l'incapacité de l'entité sioniste à s'accorder sur une définition de l’individu juif. La cacophonie pour délimiter ce concept est totale et ne cesse d'alimenter les polémiques. Certains rabbins refusent, par exemple, à ce que les soi-disant "juifs" athées soient enterrés dans leurs cimetières. C'est donc un élément de plus qui fragmente le tissu social.

À noter que cet État terroriste a grandement besoin de colons pour revigorer son activité funeste, qui se fonde uniquement sur les massacres et l'épuration ethnique afin que la machine de guerre ne cesse de tourner. Il se trouve que les juifs se sentent bien plus en sécurité dans leurs pays d'origine, et par conséquent ils refusent d’aller s'installer sur la terre des Palestiniens. Ce qui les contraint à se pencher, entre autres, sur le cas des falashas et qui posent de sérieux problèmes culturels. Ces juifs atypiques se trouvent aujourd'hui ghettoïsés. Ces paumés devaient en principe servir de chair à canon et la ruée vers l'or tant espérée s'est transformée en ruée vers l'humiliation.

Pour ce qui relève de la colonisation de ce lieu saint, Al-Massîrî remarque que notre passé nous apprend que les croisés ont été grandement fragilisés par l’arrêt du flux migratoire venant de l’Ouest. La tactique colonialiste a toujours besoin de ce ravitaillement humain. Les nouveaux colons sont censés apporter un souffle nouveau en termes de capitaux, d’expérience et de chair à canon.

Par le recul de l'immigration, ces facteurs se décomposent au point que certains articles de la presse sioniste nous informent qu’il existe des falashas sunnites, un comble ! Il faut bien importer des gens pour que cet État ségrégationniste vive. Toutefois, cette duperie n'a duré que peu de temps, car les rabbins ont décrété que les falashas ne sont pas juifs puisqu’ils représentent une menace sérieuse pour cette identité.

Un autre problème de taille auquel est confrontée cette entité criminelle est la présence des sionistes soviétiques. Ils refusent d’apprendre l’hébreu, veulent garder leurs traditions et s’accrochent à leur patrimoine culturel. La construction des églises orthodoxes ne cesse d’augmenter et, en quelque sorte, dénature l’idéologie du sionisme.

D’après un récent rapport du ministère de l’Immigration d'Israël, 700 000 colons ont déserté les lieux et 450 000 parmi eux sont allés vivre aux États-Unis. Les plus riches cherchent à acquérir des biens immobiliers à l’étranger et envisagent de partir dès que possible, la presse corrige ce chiffre et évalue à près d’un million l’immigration inverse. Certains articles parlent même, avec cynisme, de second exode. Cette inversion est grandement due à la résistance palestinienne qui mène la vie dure à cet attroupement de voyous. De par le passé, ce sujet était tabou, désormais les affiches ‘‘à vendre’’ des appartements sont devenues banales.

Le plus grave à ce sujet est que cette immigration inversée est pratiquée par ceux qui disposent de compétences diverses. Ils ont plus de facilités à s’intégrer dans les sociétés occidentales. Cette fuite des cerveaux augmente davantage cette déchéance. En fin de compte, les seuls qui ne réfléchissent pas à leur départ sont principalement les séfarades et les falashas. Ces derniers auraient beaucoup de mal à se fondre dans les sociétés dites modernes. Sans parler du sentiment d’insécurité qui atteint des pics à plus de 90 % de la population selon certains sondages.

Le VERSET DE LA SEMAINE

LES LETTRES DÉCOUPÉES ET LA CLARTÉ DU CORAN

L'une des critiques les plus utilisées par les orientalistes et les adversaires du Coran est de dire : comment concilier...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

FAIRE DES RÊVES ÉROTIQUES ANNULE-T-IL LE JEÛNE ?

Celui qui fait un rêve érotique, alors qu'il est en état de jeûne, ne récolte aucun péché et ...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com