The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

LA RELATION D’ABÛ BAKR AVEC DIEU Spécial

Évaluer cet élément
(2 Votes)

 

Abû Bakr était un leader avec tout ce que ce terme comporte comme signification. Il était une vraie locomotive pour les autres, il savait comment motiver les troupes et les mettre en confiance. Tout d’abord, sa croyance en Dieu était inaltérable, sa foi était aussi ancrée dans son cœur que les montagnes dans le sol. Dans toutes les circonstances, il s’en remettait uniquement à Celui qui le pourvoi en subsistance.

Abû Bakr était un homme d’action qui n’aimait guère l’inertie. Il était courageux et faisait preuve de bravoure. Son attachement à ses convictions et à ce qu’il considérait comme vrai dépassait toute autre considération. C’est aussi un homme de sacrifices qui se dévouait entièrement à la cause qu’il défendait. Il tenait ses engagements et respectait ses promesses. Il savait choisir son entourage et consulter les bonnes personnes. Il était de nature modeste et acceptait sans gêne les conseils.

Toutes ces qualités morales, Abû Bakr les a acquises par son assiduité avec le Prophète, paix sur lui, et sa relation privilégiée avec lui. Il est de ce fait le compagnon qui avait établi une profonde et forte relation avec son Seigneur.  Ibn ‘Ayyâsh dit à son sujet : « Abû Bakr n’a pas dépassé les autres compagnons par sa prière ou son jeûne, mais par quelque chose qui s’est enracinée dans son cœur ». A ce titre, ‘Umar disait : « Si la foi d’Abû Bakr devait être pesée, elle dépasserait celle de tous les habitants de la terre » (Al-Bayhaqî, Shu’ab al-îmân).

Un jour le Prophète, paix sur lui, demanda à ses compagnons si l’un d’entre eux avait fait un songe. Un homme dit : « J’ai vu une sorte de balance descendre du ciel, tu t’es pesé avec Abû Bakr et tu étais plus lourd, ensuite Abû s’est avec ‘Umar et c’est Abû Bakr qui l’a emporté, puis ‘Umar s’est pesé avec ‘Uthmân et c’est ‘Umar qui l’a emporté. Ensuite la balance fut levée ». Le Prophète, paix sur lui, se montra affecté par ce songe et dit : « C’est le temps imparti au califat prophétique ensuite Dieu attribuera sa royauté à qui Il veut » (Abû Dâwûd).

Après avoir prié la Prière de l’aube, le Prophète, paix sur lui, s’adressa aux gens : « Alors qu’un homme chargeait lourdement sa vache, celle-ci se retourna et lui dit ce n’est pas pour cela que Dieu m’a créé, Il m’a créé pour labourer ». Les gens dirent étonnés : «Gloire à Dieu une vache qui parle ? ». Le Prophète, paix sur lui, reprit : « J’y crois ainsi qu’Abû Bakr et ‘Umar ».

Ensuite, le Prophète, paix sur lui, poursuivit son discours : « Alors qu’un homme était avec ses brebis, soudain un loup s’empara de l’une d’entre elles, le berger le pourchassa et réussit à la lui reprendre. Le loup lui dit : « Celle-ci tu as réussi à la sauver, mais qui pourra les sauver le jour de la fin des temps quand elles n’auront d’autre gardien que moi ? ». Les gens dirent encore étonnés : «Gloire à Dieu un loup qui parle ? ». Le Prophète, paix sur lui, dit : « J’y crois ainsi qu’Abû Bakr et ‘Umar » alors que ces derniers n’étaient pas présents (Muslim).

Tellement la foi d’Abû Bakr était forte en Dieu, le Prophète, paix sur lui, n’hésitait à le prendre comme témoin bien qu’il eut été absent. Quand ‘Abdullâh b. ‘Amrû demanda au Messager de Dieu, paix sur lui, qui était la personne qu’il aimait le plus, il répondit : « ‘Âisha, puis son père, et ensuite ‘Umar » (Al-Bukhârî). Il n’est par conséquent pas étonnant qu’il soit le premier des dix compagnons à qui le Prophète, paix sur lui, annonça le Paradis.

Dans une autre tradition, le Prophète, paix sur lui, dit que chaque croyant entrera au Paradis en fonction de l’adoration qu’il faisait le plus. Ainsi, celui qui se distingue par la Prière, il y entrera par la porte de la Prière. Celui qui se distingue par le djihâd, il y entrera par la porte du djihâd. Celui qui se distingue par le jeûne, il y entrera par la porte du jeûne portant le nom de Rayyân. Ensuite Abû Bakr demanda : « Est-ce qu’il y aura une personne qui sera appelée par toutes ces portes ? », Le Prophète, paix sur lui, répondit : « J’espère que tu en feras partie » (Al-Bukhârî).

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

LES LETTRES DÉCOUPÉES ET LA CLARTÉ DU CORAN

L'une des critiques les plus utilisées par les orientalistes et les adversaires du Coran est de dire : comment concilier...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

OÙ L’ÂME SE REND-T-ELLE UNE FOIS LA PERSONNE ENDORMIE ?

  Ibn Qutayba écrit, dans son traité Al-Gharîb, que l'âme monte jusqu'au trône, si la p...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com