The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

PRÉSENTATION DU RECUEIL AUTHENTIQUE D’AL-BUKHÂRÎ (SAHÎH AL-BUKHÂRÎ) Spécial

Évaluer cet élément
(2 Votes)

 

L'ouvrage dont nous faisons la présentation, aujourd'hui, est sans doute l'un des plus célèbres de la bibliothèque islamique. Tous les musulmans, ou presque, ont entendu parler de cet ouvrage au moins une fois dans leur vie. Il est communément appelé pour des raisons pratiques Sahîh Al-Bukhârî (Le recueil authentique d'Al-Bukhârî). Néanmoins, le titre d'origine est un peu plus étiré. En effet, Al-Bukhârî l'a intitulé : الجامع المسند الصحيح المختصر من أمور رسول الله صلى الله عليه وسلم وسننه وأيامه (Al-Djâmi' al-musnad as-sahîh  al-mukhtasar min umûri Rassûl Allâh sallâ Allâh 'alayhi wa salâm wa sunanih wa ayyâmih), dont la traduction approximative serait : La compilation référencée, authentique et abrégée des affaires du Messager de Dieu, prière et paix de Dieu sur lui, ainsi que de ses traditions et de ses habitudes.

Ibn Hadjar, l'un des plus célèbres commentateurs de cet ouvrage, cite trois raisons qui ont motivé Al-Bukhârî à produire ce travail remarquable. D'abord, il constata que les ouvrages qui recensaient la tradition prophétique n'étaient pas épurés, ils contenaient tous des traditions faibles, voire forgées. Il s'est alors imposé comme critère de sélection de ne retenir, en priorité, que les traditions authentiques.

Ensuite, il s'inspira d'une idée évoquée par l'un de ses maîtres qui avait suggéré à ses élèves de penser à écrire une compilation qui ne retient que les traditions authentiques, ce dernier se nomme Is-hâq b. Râhawayh. Enfin, il vit en songe le Prophète, paix sur lui. Al-Bukhârî se tenait devant lui avec un éventail qu'il remuait pour écarter les mouches de son visage. Il alla consulter les érudits spécialisés dans l'interprétation des rêves qui lui indiquèrent qu'il allait disperser le mensonge de la tradition prophétique comme il le faisait avec son éventail. Ces trois raisons ont servi comme catalyseur pour écrire son ouvrage.

Al-Bukhârî prêtait une attention toute particulière à ce recueil. En effet, il n'inscrivait une tradition qu'après s'être purifié et prié deux unités de Prière. Dans une autre version, Al-Bukhârî affirme qu'il faisait la Prière de la consultation et s'assurait de l'authenticité de la tradition avant de la classer dans sa compilation. Ainsi, il consacra 16 années à son élaboration durant lesquelles il travailla sur une base de plus de 600 000 traditions. D'ailleurs, Al-Bukhârî considère cet ouvrage comme son argument salvateur qu'il exposera devant Dieu le Jour dernier.

Les thématiques de son livre

Comme nous l'avons déjà relevé, l'objet principal de ce livre est la compilation des traditions authentiques remontant au Prophète, paix sur lui. Plusieurs éléments permettent de confirmer ces dires. Premièrement, le titre de l'ouvrage parle de lui-même. Deuxièmement, il déclara à plusieurs reprises que le principal objectif de ce livre est de retenir les traditions authentiques tout en sachant qu'il ne les a pas toutes compilées. Il avait, en effet, le souci de composer un livre qui soit facilement transportable.

Aussi, le Djâmi' As-Sahîh contient des traditions dites ''suspendues'' (mu'allaq) dans le jargon des savants du hadith. Une tradition est considérée comme telle quand l'auteur ne cite pas directement les maîtres auprès de qui il les a entendues. Ibn Hadjar s'est chargé de compléter les chaînes de transmission de ce type de traditions dans deux ouvrages différents. Le premier est entièrement consacré à ce thème qu'il a intitulé Taghlîq al-ta'lîq (Le cloisonnement des traditions suspendues). L'autre ouvrage est son introduction au commentaire du Sahîh d'Al-Bukhârî.

Ces traditions se divisent en deux catégories : les premières sont formulées de manière déclarative comme le fait qu’Al-Bukhârî dise : « Ahmad a rapporté de 'Alî, etc. » sans préciser qu'il a entendu lui-même Ahmad lui rapporter l'information, ces traditions sont le plus souvent authentiques. Les secondes sont formulées de manière allusive comme le fait qu'Al-Bukhârî dise : « il a été rapporté d'Ahmad, etc. », ces traditions sont le plus souvent faibles ou sujettes à discussion.

Au-delà des traditions authentiques et suspendues, cet ouvrage renferme les intitulés des chapitres. Ces intitulés ont leur importance, car ils reflètent la profonde compréhension d'Al-Bukhârî de la Sunna. Il utilisait des sentences ou des maximes qu'il se chargeait ensuite d'appuyer par un ou plusieurs hadiths. Ces sentences sont soit en parfaite concordance avec le hadith qu'il cite soit formulées de manière métaphorique. Parfois, il cite simplement un verset comme intitulé du chapitre, lequel verset ayant forcément un lien avec les traditions qu'il rapporte. Les savants ont pour coutume de dire que la compréhension d'Al-Bukhârî relative à la Sunna est contenue dans ses intitulés.

Le nombre des traditions du Djâmi' As-Sahîh

Ibn Hadjar fit l'inventaire de cet ouvrage et arrive au résultat suivant :

Les traditions qui remontent au Prophète, paix sur lui, avec une chaîne de transmission continue, y compris les traditions réitérées à plusieurs reprises, sont au nombre de 7397.

Les traditions suspendues, y compris celles réitérées, sont au nombre de 1341.

Les traditions rapportées avec des versions différentes sont au nombre de 344.

Les traditions prophétiques non réitérées sont au nombre de 2602

Les traditions suspendues non réitérées sont au nombre de 159.

En tout, le Djâmi' As-Sahîh contient 9082 traditions.

Pourquoi Al-Bukhârî répète-t-il la même tradition à différents endroits ?

Comme nous l'avons déjà noté, Al-Bukhârî cite les traditions pour étayer les intitulés de ses chapitres. Ceci explique le fait qu'il répète un hadith à différents endroits. En effet, un même hadith peut servir à soutenir plusieurs positions surtout quand il s'étire en longueur et aborde plusieurs sujets. Toutefois, la répétition n'est pas fortuite, l'auteur apporte souvent une nouvelle information sur la tradition en question. Parfois, il la rapporte avec différentes chaînes de transmissions comme le hadith sur l'intention. D'autres fois, il le rapporte avec une version légèrement modifiée. Il n'y a que 23 hadiths qu'Al-Bukhârî répète exactement de la même manière.

Les éloges des savants

Ibn Hadjar dans son commentaire affirme qu’Al-Bukhârî a nourri son Djâmi' As-Sahîh par les deux sources de lumière que sont le Coran et la Sunna et il a su comment les disposer afin d'en tirer le meilleur profit.

Ibn Kathîr dans Al-Bidâya wa n-nihâya relève dans la partie réservée à la biographie d'Al-Bukhârî que son Djâmi' As-Sahîh est le livre le plus authentique après le Coran selon l'avis unanime des savants de la communauté. Une remarque similaire est notée par Ibn As-Subkî dans ses Tabaqât ash-shâfi'iyya (Biographies consacrées aux érudits de l'école shâfi'ites).

Ibn As-Salâh de son côté mentionne que l'ouvrage le plus authentique est celui écrit par Al-Bukhârî qui, par ailleurs, renferme des enseignements qu'on ne trouve nulle part ailleurs. An-Nawawî dans son commentaire de Sahîh Muslim partage cet avis. Ash-Shawkânî va encore plus loin en affirmant que l'ouvrage d'Al-Bukhârî ne contient que des traditions authentiques qui, selon lui, ont toute passé l'examen de la recevabilité avec succès. Cet affirmation est, toutefois, quelque peu exagérée. Comme toute oeuvre humaine, cet ouvrage est sujet à la critique et à la correction.

Les chapitres du Djâmi' As-Sahîh

Le recueil s'ouvre sur le célèbre hadith sur l'intention : "Les actes ne valent que par leurs intentions", et se clôture par le hadith sur la louange de Dieu : "Deux formulations légères pour la langue, aimées par le Tout-Miséricordieux et lourdes dans la balance : Transcendance et louange à Dieu, Transcendance à Dieu le Majestueux". Al-Bukhârî a minutieusement choisi les titres de ses chapitres tout comme leur emplacement. Ainsi, il a commencé par le chapitre sur le début de la Révélation (bad' al-wahy) pour signifier que le savoir doit avoir une source supérieure à celle des sens et de la raison. De même, il a clôturé son ouvrage par le chapitre sur l'unification de Dieu (al-tawhîd) pour signifier que toutes les traditions de ce recueil ont pour objectif ce principe ultime. De même, il initia son ouvrage par le hadîth sur l'inttention pour indiquer l'importance de la sincérité dans l'action et il conclut son recueil par des louanges adressées à Dieu afin d'indiquer sa reconnaissance et sa gratitude pour lui avoir permis de le parachever.  

Les commentaires du Djâmi' As-Sahîh

Les commentaires de cet ouvrage sont innombrables (près d'une centaine), nous ne citerons que les principaux :

- Sharh sahîh al-Bukhârî d'Ibn Battâl (incomplet)

- Fath al-Bârî d'Ibn Radjab Al-Hanbalî (incomplet)

- 'Umdat al-qârî de Badr Ad-Dîn al-'Aynî

- Fath al-Bârî de Ibn Hadjar Al 'Asqalânî (le plus prestigieux)

- Irshâd as-sârî de Shihâb Ad-Dîn Al-Qastallânî

 

Références :

Fath al-Bârî d'Ibn Hadjar Al-'Asqalânî

Sîrat Al-Bukhârî de 'Abd As-Salâm Al-Mubârak-Fûrî

Irshâd as-sârî de Shihâb Ad-Dîn Al-Qastallânî

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

LES LETTRES DÉCOUPÉES ET LA CLARTÉ DU CORAN

L'une des critiques les plus utilisées par les orientalistes et les adversaires du Coran est de dire : comment concilier...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

OÙ L’ÂME SE REND-T-ELLE UNE FOIS LA PERSONNE ENDORMIE ?

  Ibn Qutayba écrit, dans son traité Al-Gharîb, que l'âme monte jusqu'au trône, si la p...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com