The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

LES PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE L’EXÉGÈSE DE L’IMAM AT-TABARÎ

Évaluer cet élément
(1 Vote)

 

L’imam Ibn Djarîr At-Tabarî, dont nous avons déjà narré le récit de sa vie, est l’un des plus illustres commentateurs du Livre sacré. Son exégèse est une référence indispensable à tous les spécialistes de cette branche des sciences islamiques. Dans cet article, nous mettrons en évidence les principales caractéristiques de cet ouvrage majeur.

Le Tafsîr de Tabarî s’intitule dans sa version originale Djâmi’ al-bayân ‘an ta’wîl âyi l-qur’ân (Compilation claire relative à l’interprétation des versets du Coran). L’édition critique du professeur ‘Adullâh At-Turkî publiée en 2001 se compose de 26 volumes dont les deux derniers sont des sommaires et des index.

Aucun étudiant sérieux dans le domaine du commentaire du Coran ne peut se passer de cet ouvrage. Les témoignages des plus grands érudits comme As-Suyûtî ou An-Nawawî confirment cela. Ainsi, ce dernier rappelle que cette exégèse est la plus importante d’après l’avis unanime des savants de la communauté. As-Suyûtî ajoute que le travail de Tabarî ne s’est pas limité à compiler les avis de ceux qui l’ont précédé. En effet, il a discuté ces avis et critiqué certaines interprétations fragiles. Il s’est aussi intéressé à l’étude grammaticale et rhétorique du Coran.

Cette exégèse, au-delà de la qualité de ses sources, elle se démarque aussi par la qualité de ses réflexions et de ses remarques. Ibn Djarîr disposait d’une culture très large qui lui a permis de densifier son commentaire des versets coraniques. Cet ouvrage est la première exégèse complète du Coran qui nous soit parvenue.

Sa méthodologie

Le commentaire des versets de cet ouvrage suit l’ordre des sourates. Il a commencé son travail par sourate L’Ouverture (Al-Fâtiha) et l’a achevé par sourate Les Gens (An-Nâs). La structure de son interprétation suit aussi l’ordre des versets. At-Tabarî cite d’abord toutes les traditions relatives au verset en question en mettant en avant celles du Prophète, paix sur lui, puis celle des compagnons et des savants des époques suivantes. Il relate chaque tradition avec sa chaîne de transmission.

Son investigation ne s’arrête pas là. Quand il rencontre des avis divergents au sujet de la compréhension d’un verset, il établit une critique comparative ensuite il met en avant celle qui lui semble la plus pertinente. Il relève les différentes lectures d’un verset, les circonstances de sa révélation et les déductions juridiques au cas échéant. Il s’opposait fermement à l’interprétation basée uniquement sur le sens étymologique des mots.  Certes, le Coran fut révélé en langue arabe, mais il doit être compris suivant sa logique interne et non en fonction du lexique de la poésie arabe[1].

De même, il est essentiel de relever qu’Ibn Djarîr bien qu’il relate chaque récit avec ses sources, il ne juge que partiellement la qualité de la chaine de transmission. Il rapporte parfois l’information telle quelle sans s’intéresser à ceux qui la transmettent.

Ibn Djarîr donne une importance capitale au consensus. Il en fait une autorité indiscutable et fonde ses opinions personnelles sur ce principe. Le verset 230 de sourate La Vache illustre parfaitement ce cas de figure. Le verset traite du troisième divorce qui rend illicite le remariage tant que la femme n’a pas épousé un autre homme et divorcé de lui. Il se réfère au consensus pour dire que ce dernier mariage comprend aussi bien le contrat du mariage que le rapport sexuel, sans cela le premier mari ne peut guère se remarier avec ex-épouse.

En ce qui concerne les modes lectures du Coran, Ibn Djarîr se base uniquement sur les lectures notoires. Il ne prend guère en compte les autres modes transmis avec des chaînes à source unique. En revanche, At-Tabarî se réfère souvent aux chroniques des Gens du   Livre (ahl al-kitâb) pour ce qui se rattache aux récits historiques. Il rapporte parfois des récits mythologiques pour étoffer le sens d’un verset. A ce propos, il convient de ne pas prendre à la lettre ce qu’il relate.  Ce ne sont que des informations à titre anecdotiques.

Parmi les caractéristiques qu’il convient de relever de son ouvrage, il y a son désintérêt total des spéculations futiles. Au sujet du verset 112 de sourate La Table servie qui traite de la Table descendue du ciel pour Jésus (PSL) et ses apôtres, Ibn Djarîr tourne en dérision ceux qui ont spéculé sur le type de nourriture ayant accompagné cette table.  Il écrit : « il n’y a aucun intérêt à le savoir et aucun tort à l’ignorer ».

Dans son exégèse, At-Tabarî se réfère souvent aux règles de la langue arabe et à la poésie de l’époque antéislamique pour éclairer le sens d’un verset. Il met aussi en lumière les versets à caractère juridique et relèves les différents avis émis par les juristes puis tranche en fonction de ce qui lui parait le plus en adéquation avec le texte coranique. Il se focalise sur les normes juridiques et les fondements du droit tirés du Coran.  Il traite également de la doctrine et des différents courants de pensée. Il critique l’avis de ses adversaires et argumente celui qu’il adopte.

Pour finir, l’exégèse de cet illustre érudit est un trésor inestimable. Ibn Djarîr a fourni des efforts considérables pour l’accomplir. Comme nous l’avons noté, cet ouvrage contient une mine d’informations d’une portée essentielle pour étudier le Livre de Dieu révélé à l’humanité tout entière.



[1] Voir notamment son commentaire du verset 49 de sourate Joseph.

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

« FRAPPER SA FEMME », QUE DIT VRAIMENT LE CORAN ?

« Quant à celles dont vous craignez l’outrage, exhortez-les, éloignez-vous d’elles au lit et corrigez-les ...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

FAIRE DES RÊVES ÉROTIQUES ANNULE-T-IL LE JEÛNE ?

Celui qui fait un rêve érotique, alors qu'il est en état de jeûne, ne récolte aucun péché et ...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com