The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

L'imâm As-Suyûtî : sa vie, son oeuvre et ses épreuves

Évaluer cet élément
(1 Vote)

As-Suyûtî

[(849/ 911 h.) – (1445 /1505 ap. J. C.)]

 

Abd Ar-Rahmân b. Abî Bakr As-Suyûtî.

Il portait le surnom de Djalâl Ad-Dîn (magnificence de la religion).

 

Il naquit au Caire d’une famille originaire d’Asyut, une ville située en Haute-Egypte. Il avait aussi pour surnom le ‘‘fils du livre’’ car sa mère accoucha de lui dans la bibliothèque domestique. Ce polygraphe hors pair grandit dans une famille religieusement conservative, qui attachait une grande importance au savoir.

 

A l’âge de 6 ans, il perdit son père qui était professeur de sciences islamiques. Sa mère se chargea alors de son instruction, il apprit le Coran avant ses dix ans. Il mémorisa également une quantité considérable de textes dans différents domaines comme le fiqh, la science du hadîth, les fondements du droit, la grammaire et les sciences du Coran.

 

Il fréquenta le grand savant hanafite Ibn al-Humâm qui exerça une grande influence sur lui. Il étudia également auprès d’al-Mahallî, al-Manâwî et surtout al-Kâfîdjî qu’il fréquenta durant 14 ans. Dans chaque discipline, il s’est choisi un maître qu’il ne quittait qu’une fois avoir épuisé le savoir à prendre auprès de lui. Pour compléter sa formation, As-Suyûtî entreprit des voyages en Syrie, au Hedjaz, au Yémen, en Inde et au Maghreb.

 

Quand il était à la Mecque il but l’eau de Zamzam pour parvenir au stade d’al-Bulqînî dans la maîtrise de la jurisprudence et à celui d’Ibn Hadjar dans la maîtrise de la science du hadîth, qu’il admirait beaucoup. As-Suyûtî était shaféite au niveau du fiqh et ash’arite pour ce qui relève de sa doctrine théologique.

Dès son retour en Egypte, il se consacra à l’enseignement et à l’écriture. Il eut une dispute avec une confrérie soufie qui faillit mal tourner. Depuis cet évènement, il se retira chez lui pour se consacrer exclusivement à l’écriture.

 

As-Suyûtî eut de nombreuses disputes avec les savants de son temps, notamment As-Sakhâwî, qui l’accusait de plagiat et d’appropriation d’ouvrages qui n’ont pas été écrits par lui. Il prit alors sa plume et récusa toutes ses accusation et écrit un pamphlet pour répondre spécifiquement à son farouche adversaire intitulé : Objections faites à As-Sakhâwî.

 

Par ailleurs, As-Suyûtî avait une relation très distante avec les sultans. Il ne se rendait à leur invitation que très rarement. Il a même écrit un ouvrage dans lequel il discrédite les savants qui entretiennent des relations étroites avec les autorités gouvernementales.

 

As-Suyûtî avait une culture encyclopédique, alors il s’est attaché à écrire au moins un ouvrage dans chacune des disciplines qu’il a étudié. D’après ses biographes, il laissa plus de 600 ouvrages. Son ration de pages écrites par jour est d’environ 40. Cependant la majeure partie de ses ouvrages sont soit des synthèses, soit des commentaires, soit des dictionnaires ou des ouvrages d’Histoire. Sur le plan de l’écriture, il n’était donc pas très créatif.

 

As-Suyûtî espérait être le savant réformateur de son siècle tel annoncé dans une tradition prophétique rapportée par Abû Dâwûd dans laquelle le Prophète, paix sur lui, annonce que chaque siècle connaîtra qui viendra réformer la religion.  

 

Dans les sciences du Coran, il écrit :

-       Tafsîr al-Djalâlayn (il y complète l’exégèse d’al-Mahallî)

-       Al-Itqân (Traité sur les sciences du Coran

-       Al-Durr al-manthûr (Exégèse du Coran se basant principalement sur la tradition rapportée)

-       Al-Alfiyya (Traité en vers sur les modes de lecture)

-       Asrâr tartîb al-Qur’ân (Traité sur le classement des sourates)

-       Al-Iklîl (Exégèse concise du Coran)

-       Al-Muhadhabb (Le vocabulaire coranique d’origine non arabe)

-       Lubâb al-nuqûl (Traité sur les circonstances de la révélation)

-       Marâssid al-matâli’ (Les correspondances entre les débuts et les fins des sourates)

-       I’djâz al-Qur’ân (Le caractère inimitable du Coran)

-       Mufhamât al-aqrân (Les personnages qui occupent un second rôle dans le Coran)

 

Dans la science du hadîth, il écrit :

-       Al-Djâmi’ al-saghîr (Recueil de hadîth classé suivant l’ordre alphabétique)

-       Djam’ al-djawâmi’ (Compilation de hadîth)

-       Tanwîr al-hawâlik (Commentaire du Muwatta’ de Mâlik)

-       Al-Dibâj (Commentaire du recueil de Muslim)

-       Hashyat al-Nassâ’î (Commentaire du recueil de Nassâ’î)

-       Sharh Sunan Ibn Mâdja (Commentaire du recueil d’Ibn Mâdja)

-       Qût al-mutaghadhî (Commentaire du recueil de Tirmidhî)

-       Al-Fânîd (caractère particulier de certaines chaînes de transmission)

-       Al-Alfya (Traité en vers sur les sciences du hadîth)

-       Tadrîb al-râwî (Traité sur les sciences du hadîth)

-       Al-la’âli’ al-masnû’a (Les traditions apocryphes)

 

Dans le fiqh et ses fondements il écrit :

-       Al-Hâwî (Recueil de ses avis juridiques)

-       Al-Djâmi’ fî al-fara’idh (Traité sur les lois de succession)

-       Al-Ashbâh wa nazhâ’ir (Les normes juridiques)

 

En histoire il écrit :

-       Tabaqât al-hufâzh (Biographies des grands mémorisateurs du hadîth)

-       Tabaqât al-mufassirîn (Biographies des exégètes du Coran)

-       Lubbu al-lubâb (Ouvrage consacré à la généalogie des Arabes)

-       Târîkh al-Khulafâ’ (Histoire des califes)

-       Târîkh Misr (L’Histoire de l’Egypte musulmane)

 

En langue arabe il écrit :

-       Ham’ al-hawâmi’ (Traité de grammaire)

-       Al-Mazhar (Traité de grammaire)

-       ‘Iqd al-djumân (Traité de rhétorique)

 

As-Suyûtî décéda à l’âge de 60 ans et enterré au Caire. Puisse Dieu lui accorder Son immense miséricorde.

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

LES LETTRES DÉCOUPÉES ET LA CLARTÉ DU CORAN

L'une des critiques les plus utilisées par les orientalistes et les adversaires du Coran est de dire : comment concilier...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

FAIRE DES RÊVES ÉROTIQUES ANNULE-T-IL LE JEÛNE ?

Celui qui fait un rêve érotique, alors qu'il est en état de jeûne, ne récolte aucun péché et ...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com