The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

LES MUSULMANS DÉSINTÉGRÉS : UNE ESPÈCE EN VOIE DE PROLIFÉRATION Spécial

Évaluer cet élément
(8 Votes)

Pour que le plan de destruction identitaire réussisse, le musulman défiguré doit devenir le modèle à reproduire et gagner la confiance du plus grand nombre. En falsifiant profondément cette personnalité, nos ennemis espèrent diminuer puis gommer l’attachement que nous avons pour notre religion.

La stratégie employée est classique, il s’agit de déstabiliser le musulman au niveau de sa foi. Pour cela, ils emploient la grande artillerie. La consigne est de tirer à boulets rouges sur les principes fondamentaux du Coran et de la tradition prophétique. Quand on parvient à détruire la doctrine de son adversaire, on finit par l’aliéner et en faire un esclave docile.

Les fripouilles au pouvoir ne peuvent pas cravacher toute la communauté, alors ils ont dû se montrer créatifs et trouver d’autres techniques pour pervertir le peuple et l’abrutir. Pour cela, la tâche fut confiée à quelques serfs épris par le modèle du maître. Encore de nos jours, cette fabrique ne cesse d’engendrer des valets qui se chargent de cette basse besogne : des imams abrutis, des institutions téléguidées, des intellectuels autoproclamés et j’en passe.

Nous ne le répéterons jamais assez, c’est la foi du musulman qui pose des soucis et provoque chez eux des cauchemars, car l’islam est la dernière religion qui résiste encore au mondialisme nihiliste. Il est par conséquent utile de rappeler que cette identité islamique est globale et se fonde sur trois principes : la doctrine, la culture et l’histoire.

La doctrine définit le rapport du musulman vis-à-vis de Son Créateur, de lui-même, et de son environnement. La culture est le produit des valeurs issues de cette doctrine comme la quête de la vérité, le sens du devoir accompli ou l’esprit de la liberté responsable. L’histoire est la réalisation pratique de cette culture inscrite dans l’espace-temps. En effaçant ces trois fondements, on obtient un troupeau de moutons.

Pour mesurer l’attachement du musulman à cette religion, il importe alors d’évaluer sa connaissance de la doctrine islamique, de la culture qu’elle produit et de l’histoire qu’elle construit. S’il y a un acquis minimal de ces connaissances et une mise pratique essentielle de ces enseignements, alors il ne faut guère relâcher ses efforts et persévérer dans cette voie. Par contre, si celui qui se réclame de cette religion estime qu’il navigue dans le vide, il est alors aisé de conclure que sa désintégration est réussie. Qu’ils ne se cherchent guère d’excuses. Qu’ils assument cette crasse impuissance. Les lamentations et les plaidoiries ne servent à rien. Ils sont les seuls coupables de leur situation.

De même, le musulman qui considère que la réussite c’est d’avoir un job bien rémunéré et une maison acquise par l’intermédiaire de son banquier, alors son cas est encore plus grave. Le musulman délinquant est au moins lucide sur sa décadence. Quant à celui-ci, sa vie misérable érigée en modèle est au bord du précipice.

Le plus lamentable chez ces personnes c’est qu’elles se considèrent comme des privilégiées alors qu’on les compte par millions. Pour se donner bonne conscience, ce musulman dénaturé s’offre parfois une petite escapade pour accomplir son petit pèlerinage durant le mois de ramadan. Un voyage purement touristique maquillé en voyage spirituel. Nous faisons ici face à la branche la plus éveillée de ces musulmans absorbés par le monothéisme du capital.

Un musulman qui vit dans sa bulle sans se soucier des affaires de sa communauté, il n’en fait pas partie. Un musulman qui n’a pas d’objectif noble qui dépasse sa petite personne n’est rien d’autre qu'un tas d'immondices.

Soyons honnêtes avec nous-mêmes, quels sont nos objectifs ultimes ? Qu’est-ce que nous voulons accomplir avant de rencontrer notre Seigneur ? La majeure partie des musulmans ne pensent qu’à leur situation individuelle, tout le reste n’est pour eux que de la fioriture. L’identité islamique basée sur l’unité du groupe est en voie de disparition chez cette catégorie dont la devise est : « vivons heureux vivons cachés ».

Il est temps pour les musulmans qui ont la volonté d’être des maillons forts de mettre en place des structures éducatives pour réformer cette identité islamique abîmée et construire des projets unifiés afin de défendre les intérêts supérieurs de la communauté, dont la mission de communiquer le message de Dieu au reste de l’humanité.

Suivant cette logique, il est utile de préciser notre démarche. Une communauté ne peut prospérer que par la réunion de certains facteurs prioritaires. Primo, il faut acquérir une véritable indépendance. Que ce soit sur le plan intellectuel ou sur le plan matériel. Secundo, il faut avoir l’esprit critique et ne jamais accepter une idée sans vérifier ses fondements. Tertio, il faut être capable de transcender son champ d’action et rendre sa mission universelle, à la fois sur le plan intellectuel et matériel. Bref, il faut inverser la donne. Au lieu de subir, il est temps d’agir.

Ce qui tracasse le plus certains musulmans c’est l’absence de stratégie. Parfois, ils ont cette impression de tourner en rond. Avec les trois chantiers que nous venons d’énumérer, l’entreprise à mettre en œuvre est énorme. Se rendre autonome, avoir une intelligence créative et diffuser le message coranique. Cela requiert la conjugaison d’efforts colossaux.

On peut appliquer ces principes à toutes les activités humaines. Les musulmans doivent assumer leurs responsabilités et cesser de dépendre d’autrui. Cette autonomie doit se réaliser dans tous les domaines. À noter que certains sont prioritaires par rapport à d’autres. Il faut d’abord accéder à l’autonomie économique, culturelle et sociale. Pour réussir cette réforme, il faut miser sur l’éducation.

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

LES LETTRES DÉCOUPÉES ET LA CLARTÉ DU CORAN

L'une des critiques les plus utilisées par les orientalistes et les adversaires du Coran est de dire : comment concilier...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

FAIRE DES RÊVES ÉROTIQUES ANNULE-T-IL LE JEÛNE ?

Celui qui fait un rêve érotique, alors qu'il est en état de jeûne, ne récolte aucun péché et ...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com