The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

LES DEFAILLANCES DE L’IDEOLOGIE MARXISTE

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Dans le précédent article, nous avons relevé que le marxisme est une philosophie matérialiste qui prétend tout expliquer au moyen de l’analyse des phénomènes historiques. Nous avons remarqué que cette théorie s’invalide par l’observation des événements les plus récents, auxquels se réfèrent les marxistes eux-mêmes.

De plus, l’interprétation de l’activité humaine sous l’angle exclusif de l’économie et des moyens de production relève davantage d’une distraction de l’esprit que d’une véritable analyse profonde.

En effet, avant la révolution industrielle et l’avènement des sociétés modernes, la plupart des peuples du monde avaient plus ou moins le même type de production. L’économie était dominée par l’agriculture et l’artisanat.

Si tel était le cas, comment expliquer la différence des niveaux éducatifs et culturels d’une région géographique à une autre ? Comment se fait-il que dans un endroit on voie fleurir des savants et dans d’autres la connaissance scientifique est quasi-inexistante ?

Si c’étaient les modes de production qui déterminent le progrès de l’humanité, les différences fondamentales qui existent entre les différentes cultures et civilisations n’ont alors plus aucun sens.

Comment expliquer les progrès fulgurants de la civilisation islamique en Orient comme en Andalousie par rapport à l’Europe chrétienne durant ce que les historiens occidentaux appellent le Moyen-âge ?

Portant, les moyens de production de part et d’autre étaient sensiblement les mêmes. Comment se fait-il que ce soit la Chine uniquement parmi toutes les civilisations antiques qui ait eu l’idée d’inventer l’imprimerie ? Les exemples de ce type sont innombrables.

Ensuite, le marxisme explique les différences sociales qui existent entre les hommes comme la conséquence d’une lutte des classes. D’un côté, nous trouvons les propriétaires des moyens de production et de l’autre nous trouvons ceux qui ne possèdent rien. Les premiers exploitent les seconds soit par l’esclavage soit en les soumettant au diktat du salariat.

Si cette explication était satisfaisante alors comment expliquer que les propriétaires aient acquis ces biens ? Ils sont bien passés, eux aussi, par la case du travail ardu pour devenir riches. Quand on revient à l’étude sérieuse de l’histoire on s’aperçoit que ce n’était pas forcément la classe des nantis qui occupaient les postes de direction. Ce phénomène s’est accru avec l’apparition de la société capitaliste.  

D’ailleurs, l’accumulation des richesses dans ces sociétés ne s’est pas fait uniquement par les moyens de production, mais surtout grâce à la colonisation et à la dévastation des richesses des autres peuples.

Les États-Unis d’Amérique se sont, à titre d’exemple, construit sur les débris des Amérindiens. C’est ainsi que la bourgeoisie a pris le pouvoir dans ces territoires. C’est par les génocides et les massacres à grande échelle qu’ils sont parvenus à dominer les autres et non par les moyens de production qui y étaient de toute manière inexistants.  

Puis, en revenant quelque peu en arrière à l’époque de l’Empire romain, on y trouvait des personnes aussi riches que les dirigeants, mais leur statut social était clairement différencié. Ce n’était donc pas le capital qui déterminait le rang social. À l’inverse, au Japon la classe des samouraïs ne devait son haut rang social qu’à leurs exploits chevaleresques et non à l’accumulation des biens. 

La société hindouiste invalide complètement la théorie marxiste. Le système des castes n’a rien à voir avec le cumul des richesses. Les commerçants et les artisans sont placés juste au-dessus de la caste des damnés, leurs richesses ne leur permettent pas d’accéder aux fonctions supérieures. C’est le système dogmatique et répressif de cette société qui maintient cette situation.

La même remarque peut être faite à l’instauration du système féodal en Europe. Ce système est la conséquence des conquêtes militaires. C’était le plus fort et le plus rusé qui imposait sa loi et non le plus riche.

La réalité historique contredit ce réductionnisme que veut imposer le marxisme pour expliquer l’activité et l’évolution de la société humaine. Le capital joue certes un rôle non négligeable dans la formation de la société, surtout à l’époque moderne, mais il est loin d’être l’unique facteur qui détermine les systèmes politiques ou idéologiques. 

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

« FRAPPER SA FEMME », QUE DIT VRAIMENT LE CORAN ?

« Quant à celles dont vous craignez l’outrage, exhortez-les, éloignez-vous d’elles au lit et corrigez-les ...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

FAIRE DES RÊVES ÉROTIQUES ANNULE-T-IL LE JEÛNE ?

Celui qui fait un rêve érotique, alors qu'il est en état de jeûne, ne récolte aucun péché et ...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com