The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

LA PROBLÉMATIQUE DE LA PLUS-VALUE DANS LE SYSTÈME MARXISTE

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Dans ce troisième volet consacré à la l’analyse et à la critique du système marxiste, nous aborderons la question de la plus-value dans les échanges économiques. À ce stade, il est important de revenir donc sur une des positions phares de Marx. En effet, le philosophe allemand fait remarquer que la plus-value est la source première d’enrichissement dans le système capitaliste.

D’abord, en quoi consiste la plus-value selon la théorie marxiste ? Il s’agit de la différence entre la valeur produite par l'ouvrier et la valeur de sa propre force de travail. Ainsi, Marx pense que la plus-value est réalisée sur le dos du prolétariat. Les ouvriers se mettent à l’œuvre gratuitement durant une partie de leur temps de travail pour assurer aux propriétaires de faire des bénéfices. Marx pensait que cette exploitation abusive serait l’une des causes de la révolution ouvrière.

Deux remarques s’imposent concernant cette théorie. La première concerne la valeur du travail. Il ne fait aucun doute que le travail est un élément décisif pour déterminer la valeur d’une marchandise. Mais on ne peut réduire la valeur de la marchandise uniquement à celle du travail.

Ainsi, le travail effectué pour extraire le pétrole ne peut avoir la même valeur que celui de creuser un trou n’importe où. Le pétrole possède sa propre valeur, mais il ne vaut rien sans son extraction. La valeur du produit est donc déterminée par le couple (produit + travail).

La plus-value ne se réalise donc pas forcément sur le dos de la valeur travail. Elle l’est parfois, comme c’est le cas dans le système capitaliste actuellement en vigueur, mais ce n’est pas le cas systématiquement.

La seconde remarque concerne le travail fourni par les détenteurs du capital. Marx était obnubilé par la diabolisation de cette classe qui est à ses yeux la source de tous les maux. Or, le travail de gestion et d’organisation effectué par les patrons n’est pas moins important que celui des salariés.

Les décisions prises par le patron créent aussi de la valeur pour le produit ou le service. Parfois, nous avons deux chefs d’entreprise qui montent le même projet avec les mêmes ressources. Pour l’un, le projet porte ses fruits et pour l’autre le projet échoue.

La différence entre ces deux chefs d’entreprise s’est jouée sur la manière de gérer les processus de production, de communication, de distribution et de la fixation des prix. Ces décisions nécessitent du temps, du travail et surtout de la réflexion. Si le travail est pour Marx le fondement de la valeur alors il doit estimer à sa juste valeur le travail fourni par la direction.

En arrivant à établir un équilibre entre les différents acteurs qui créent de la valeur, nous éliminons les contradictions relevées par Marx et ainsi sa théorie sur la plus-value s’effondre. Le patronat et le salariat ne doivent pas forcément entrer en conflit. Les patrons ne sont pas systématiquement des voleurs et les ouvriers ne sont pas forcément des gens exploités par le système.

D’ailleurs, l’économie islamique se fonde sur un tout autre principe, le propriétaire n’achète pas le travail du salarié comme c’est le cas dans l’économie capitaliste, et n’achète pas non plus la force productive comme, c’est le cas dans l’économie marxiste. Le propriétaire achète ce qui garantit le profit de son travail.  

n

Le profit issu du travail est une chose complètement différente du travail lui-même et de la force du travail. Le profit du travail est une marchandise dont la valeur est proportionnelle à son importance et à sa rareté, comme le fait de transformer des morceaux de bois en meubles ou du métal en carrosserie.   

Ce principe explique pourquoi la valeur d’une marchandise baisse ou augmente. Cette variation se fait en fonction des besoins la société, c’est-à-dire de l’offre et de la demande. Ces besoins sont créés par des facteurs divers comme les décisions politiques, les préceptes religieux, les orientations idéologiques, les messages publicitaires ou un tout autre facteur.

Cela explique également pourquoi une marchandise voit sa valeur augmenter ou baisser malgré l’absence de changement dans le processus de production. L’utilité générée par le produit ainsi que les besoins de la société contribuent à déterminer cette valeur.   

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

« FRAPPER SA FEMME », QUE DIT VRAIMENT LE CORAN ?

« Quant à celles dont vous craignez l’outrage, exhortez-les, éloignez-vous d’elles au lit et corrigez-les ...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

FAIRE DES RÊVES ÉROTIQUES ANNULE-T-IL LE JEÛNE ?

Celui qui fait un rêve érotique, alors qu'il est en état de jeûne, ne récolte aucun péché et ...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com