The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

QUAND INITIER NOS ENFANTS À ASSUMER LEURS RESPONSABILITÉS ?

Évaluer cet élément
(1 Vote)

 

Entre la naissance et la puberté, il y a des moments clés où l’apprentissage de la responsabilité est plus aisé qu’à d’autres.

Les parents et les enseignants qui connaissent ces moments permettent aux enfants de progresser plus rapidement dans cette voie.  En revanche, quand ces étapes sont négligées, il deviendra difficile de les rattraper par la suite.

Il faut se mettre à l’esprit que cet apprentissage est un long chemin qui ne se réalise pas en un instant. Par contre, ce serait une faute grave de toujours le remettre à plus tard. L’enfant commence à prendre conscience de ses responsabilités quand on lui confie pour la première fois à faire quelque chose.  

D’une manière générale, il n’y a pas d’âge précis pour commencer ce travail. Les parents doivent être prêts à assumer cette charge dès lors que l’enfant est en mesure d’assumer un engagement.

Un sourire bienveillant et un encouragement chaleureux quand l’enfant réussit tout seul à mettre son vêtement peuvent déclencher en lui le sens des responsabilités. Ce sera pour lui la première leçon à ce sujet.

Il est donc essentiel d’être attentif à ces premiers moments dans la vie d’un enfant. Il faut savoir le motiver et le mettre en confiance pour qu’il puisse assumer ses toutes premières responsabilités que la plupart des parents considèrent comme des banalités.

Certains signes apparaissent très tôt quand par exemple l’enfant ne souhaite plus boire son biberon ou ne plus vouloir mettre de couche. Il faut saisir ces occasions pour le soutenir et favoriser ce type de décisions. 

Le fait de prêter assistance à son enfant quand il veut devenir autonome est un moment clé dans le processus de responsabilisation. Quand on manque ces moments-là, on risque de se compliquer la tâche par la suite.

La plupart des mères confondent parfois vitesse et précipitation. Ainsi, elles pressent leur enfant à abandonner la couche pour aller d’eux-mêmes à la selle. En réalité, le fait d’entrainer son enfant sur ce point doit se faire à des moments particuliers.

Une des meilleures méthodes à ce propos, c’est de le lui apprendre au bon moment et au bon endroit. La mère doit amener son enfant aux toilettes quand il a vraiment envie de faire ses besoins. De cette manière, il n’y aura pas la nécessité qu’on lui explique par de longs discours le rapport qui existe entre le lieu d’aisance et le fait vouloir évacuer ses déchets. Son esprit enregistre ce lien logique et le met en application chaque fois que cette circonstance se présente.

De même, il ne faut pas non plus tomber dans l’autre excès, celui de forcer l’enfant à aller se soulager quand il a déjà commencé à le faire. Il ne faut pas non plus lui crier dessus quand il ne le fait pas correctement. Cette mauvaise expérience peut avoir des effets négatifs par la suite sur son comportement.

D’un autre côté, il ne faut pas contraindre l’enfant d’aller à la selle quand il n’en a pas envie. Les parents doivent apprendre à doser le timing pour ne pas tomber dans la négligence ni l’exagération.

Comme la fonction d’évacuer les déchets est une opération purement physiologique qui nécessite une certaine force physique, il convient de ne pas contraindre les enfants à y aller avant les deux ans et demi. Avant cet âge leur corps n’est pas encore prédisposé à le faire comme un adulte.

Quand faudrait-il mettre à table son enfant ?

Vers son quinzième mois, l’enfant veut se nourrir lui-même, c’est une opportunité qu’il convient de saisir pour lui apprendre à devenir autonome sur ce plan. Il ne faut surtout pas le dissuader d’agir en ce sens même si cela peut s’avérer quelque peu laborieux au départ, dispersant sa nourriture un peu partout.

Le fait que la mère manque cette occasion pour le responsabiliser risque de complexifier son autonomie par la suite. Pour son repas, l’enfant va dépendre de sa mère des années durant.

Les Tâches ménagères

À partir de trois ans, la plupart des enfants aiment participer à certains travaux domestiques. L’enfant veut savoir comment la mère cuisine, comment elle repasse les vêtements, comment elle fait la vaisselle, comment le père bricole, etc. Il suit ses parents et veut faire la même chose. C’est un moment important à prendre en considération pour lui apprendre à être responsable.

Bien que l’enfant représente un obstacle pour finir rapidement ces travaux, il n’en demeure pas moins que l’enfant est plein de bonnes volontés durant ces instants-là. Il ne veut pas nuire, il cherche juste à reproduire les gestes de ses parents.  Il faut le motiver et lui faire sentir que c’est une personne utile. De cette manière, on le prépare à ce qu’il assume sa part des tâches à accomplir au sein de la maison.

Quand l’enfant prend le balai et tente de faire comme sa mère, il ne faut pas le brusquer et le renvoyer à ses jouets, au contraire il est important de prendre le temps de lui expliquer comment cela fonctionne. En refusant de laisser participer à certaines tâches ménagères, l’enfant comprend que la mère n’a besoin d’aucune aide sur ce plan. Plus tard, il verra cela comme une corvée insupportable.

Une des expressions préférées des enfants à cet âge c’est de dire : « Je veux le faire moi-même ». Quand on veut l’habiller ou le laver, l’enfant conteste parfois et veut s’en occuper sans aide. C’est l’un des moments clés pour le rendre autonome. Les parents doivent donc laisser cette liberté à leurs enfants en supervisant simplement ce qu’ils font.

Comme c’est leurs premiers pas dans la vie, les fautes et les erreurs ne manqueront pas de s’enchaîner. L’enfant peut prendre un certain temps pour nouer ses chaussures ou user exagérément de certains produits comme le shampoing par exemple. Il ne faut pas les gronder, ce qu’il convient de faire c’est de leur apprendre ces différentes techniques et la juste mesure.

Les mères qui empêchent leurs enfants d’être autonomes durant cet âge-là vont devoir s’occuper de leurs toilettes jusqu’à un âge très avancé.

Quand les parents ne saisissent pas les occasions dont nous venons de parler, l’enfant va goûter à la fainéantise et il serait très difficile de lui enlever cette mauvaise habitude. L’enfant va apprécier que ses parents soient à son service.

Quand l’enfant n’est pas encouragé à se sentir utile dans le foyer ni à tenir ses engagements ou respecter les autres, il n’acquiert aucune notion concernant ces principes de base de la vie sociale. Quand il prend conscience que ses parents se chargent de ses responsabilités, il se démobilise. Que soit pour son réveil pour aller à l’école ou le fait de prendre son bain ou encore mettre ses vêtements, si on ne lui fait pas confiance dès le début, il risque de toujours dépendre des autres. 

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

« FRAPPER SA FEMME », QUE DIT VRAIMENT LE CORAN ?

« Quant à celles dont vous craignez l’outrage, exhortez-les, éloignez-vous d’elles au lit et corrigez-les ...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

FAIRE DES RÊVES ÉROTIQUES ANNULE-T-IL LE JEÛNE ?

Celui qui fait un rêve érotique, alors qu'il est en état de jeûne, ne récolte aucun péché et ...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com