The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

ÊTES-VOUS UN MENEUR OU UN LOOSER ?

Évaluer cet élément
(1 Vote)

 

« Dieu ne change pas l’état d’un peuple tant qu’il ne s’est pas changé lui-même » (Le Tonnerre, 11)

Le grand poète arabe, Al-Mutanabbî, composa le vers suivant :

-     La ferme résolution se manifeste en fonction de la volonté

-     Aussi, la grande générosité se dévoile en fonction de la bonté

 

Lors de la bataille du fossé, le Prophète, paix sur lui, était encerclé de partout par ses ennemis. Ce fut une épreuve terrible pour les croyants. Quand ils creusaient les tranchées pour sécuriser l’accès à Médine, ils rencontrèrent un rocher d’une rare solidité. Il ne voulait guère se briser sous les coups répétés des massues. Les compagnons tentèrent de se relayer à tour de rôle pour le fragmenter, mais c'était peine perdue, le rocher était d'une résistance incroyable. Le temps pressait, il fallait qu’ils finissent à temps le travail, car l’armée païenne n’allait pas tarder à pointer le bout de son épée.

Le Prophète, paix sur lui, prit la pioche et frappa fort sur le rocher. Soudain une puissante lumière jaillit, il s’écria : « Gloire à Dieu ! ». Le rocher finit par se briser et le fossé fut terminé à temps par la grâce de Dieu. Le Prophète, paix sur lui, dit à ses compagnons : « Avez-vous vu la lumière qui a jailli du rocher ? ». Évidemment, répondirent-ils ! Il reprit : « J’ai vu à travers cette lumière la conquête des empires perses et byzantins » (Ibn Hishâm).

 

Les facteurs externes, même s’ils exercent une pression insoutenable et contraignante, l’homme qui sait prendre les initiatives ne voit dans ces facteurs que des opportunités ou des occasions qu’il peut adapter à sa situation présente. Savoir prendre les devants, surtout dans les moments difficiles, est une qualité qui caractérise les meneurs d’hommes. Le meneur prend les décisions en fonction de ses principes et de ses valeurs. Il ne laisse pas les facteurs externes ni ses impressions perturber son jugement. 

Le fait de comprendre et d’appliquer ce principe dans la vie de tous les jours permet d’appréhender avec justesse et équilibre des circonstances diverses et variées. Par ce principe, l’individu se débarrasse des excitations émotionnelles et des perceptions illusoires. On peut modifier le cours d’une situation rien qu’en modifiant l’angle de vue avec laquelle on l’observait.

La particularité de l’être humain, c’est qu’il est le seul être qui échappe à toute catégorisation. Il peut changer son comportement d'un instant à l’autre. C’est donc la liberté d’action qui fait de lui un être unique sur terre. Bernard Shaw, l’écrivain irlandais, tente une approche similaire. Il dit que les gens ont pour habitude de blâmer le contexte dans lequel ils se trouvent. En réalité, nous dit-il, il n’existe pas de contexte en tant que tel. Tous les gens qui ont réalisé quelque chose de mémorable dans leur vie ont commencé à lui donner du sens puis ils ont cherché le contexte qui lui convient. Quand ils trouvent ce contexte, ils l’exploitent, et quand ils ne le trouvent pas, ils l’inventent.

Les gens se divisent donc en deux catégories :

·       Ceux qui prennent les initiatives et entreprennent les changements.

·       Ceux qui sont passifs et suivent les mouvements impulsés par les autres.

Ces deux catégories se distinguent dans pratiquement tous les domaines. Chaque catégorie a une vision radicalement différente. 

 

Le meneur

Le suiveur

 

 

Le type de langage de chaque catégorie

·       Il tient un discours positif

·        Il est de nature optimiste

·       Il dégage de l’assurance

·       Il assume ses responsabilités

·       Il dit : je suis capable de le faire, je retente, je dois trouver une autre solution, tout est possible

·       Il tient un discours négatif

·       Il est de nature pessimiste

·       Il a une apparence fébrile

·       Il se cherche des excuses

·       Il est défaitiste et hésitant

·       Il répète : je ne sais plus quoi faire, je n’y arriverai jamais, c’est impossible, je suis comme ça

Celui qui veut changer le monde qu’il commence déjà par lui-même, disait Socrate.

Tout individu se trouve confronté à deux cadres de vie qu’il ne peut pas occulter, à moins de faire l’autruche :  la zone d’influence et La zone d’intérêt. 

·      La zone d’influence est celle que peut modifier l’individu, car elle dépend directement de sa volonté et de ses décisions telles que la situation de sa propre personne, de sa famille, de son travail, de ses amis, etc.

·    La zone d’intérêt est celle qui retient son attention, mais sur laquelle il n’a pas d’emprise directe comme les choix politiques, la météo, le cours de la bourse, etc.

Dans la perception de chacun de nous, ces zones s’élargissent ou se réduisent en fonction de notre capacité à prendre les initiatives ou à laisser les commandes aux autres. Un meneur passe le plus claire de son temps à penser et à produire dans la première zone, là où il peut changer les choses. Il essaie toujours de développer ses points forts, de sécuriser ses points faibles, d’orienter ses proches dans la bonne direction, de s’impliquer dans la vie sociale de sa communauté, etc.

L’individu passif se trouve carrément à l’opposé. Pratiquement toute son attention est captée par la seconde zone. Il s’intéresse à tout ce qui échappe à son contrôle. Il passe son temps à regarder les infos et à les commenter dans un bla-bla infini. Il est toujours le premier à crier au scandale et à accuser les forces occultes qui gouvernent le monde.  

Le plus intéressent à observer dans les parcours respectifs de chacun de ces deux profils, c’est que la zone d’influence chez le meneur ne cesse de croître tandis que cette même zone ne cesse de se rétracter chez le passif. Le premier réussit à dépasser les limites de son influence tandis que le second perd la main même sur le territoire qui était sous son contrôle au départ.

Le fait de changer sa façon de percevoir les choses ne changera peut-être pas le monde, mais changera certainement notre monde. 

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

« FRAPPER SA FEMME », QUE DIT VRAIMENT LE CORAN ?

« Quant à celles dont vous craignez l’outrage, exhortez-les, éloignez-vous d’elles au lit et corrigez-les ...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

FAIRE DES RÊVES ÉROTIQUES ANNULE-T-IL LE JEÛNE ?

Celui qui fait un rêve érotique, alors qu'il est en état de jeûne, ne récolte aucun péché et ...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com