The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

LE RAMADAN EST FINI, ALORS QUE FAIRE ? Spécial

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Comme chacun sait, le mois béni de ramadan vient tout juste de s'achever, quel impact réel a-t-il eu sur nous ? Voilà la vraie question que nous devons nous poser ! Après ce mois d'effort, de partage, de générosité et de spiritualité, certains retrouvent leurs vieilles habitudes.

Après un mois de pause, ceux qui priaient manquent de la faire ou l'abandonnent. Ceux qui sortaient la nuit retrouvent leurs tavernes. Ceux qui trichaient dans leurs commerces renouent avec les arnaques. La liste est longue, rassurez-vous, nous n'allons pas la faire, du moins pas cette fois-ci.
Soyons francs, nous ne pourrons pas retrouver le même état d'esprit que pendant le ramadan. Le parfum de ce mois est spécial. Il est possible de se le procurer que durant 30 jours par an au mieux, d'ailleurs cette année ce n'était que 29 jours. Si tel est le cas, alors que faire ?

Première remarque : quel profit avons-nous tiré de ce mois ?

 Nous avons quitté les journées de jeûne, où nous sentions notre foi se renforcer. Nous avons aussi quitté ses nuits durant lesquelles nous écoutions de mélodieuses récitations. Nous avons dit adieu à un mois de miséricorde, de patience, de pardon et de piété.

Quel bilan faire aujourd'hui ? Avons-nous purifié notre cœur de ses maladies ? Avons-nous appris ce qu'est la vertu ? Avons-nous retenu ce qu'est la patience ? Avons-nous mesuré la valeur de la reconnaissance ? Avons-nous triomphé de nos passions ? Qu'avons-nous compris de la privation de boire et manger ? Des questions innombrables jaillissent de toute part.

De manière sincère, chaque musulman doit se poser ces questions et surtout de tenter d'y répondre sans se voiler la face.

Nul doute que le ramadan est une école de spiritualité. C'est une station de foi pour se ravitailler. C'est une batterie qui permet de charger son esprit. Le ramadan permet de réformer notre comportement, d'apaiser notre conscience, de construire notre identité. Ne pas saisir cette opportunité revient à se mettre des handicaps sur son cheminement vers son Créateur : « Dieu ne change pas la situation d'un peuple tant qu'il n'a pas changé ce qu'il y a en lui-même » (Le Tonnerre, 11).

{إِنَّ اللَّهَ لاَ يُغَيِّرُ مَا بِقَوْمٍ حَتَّى يُغَيِّرُوا مَا بِأَنْفُسِهِمْ} [الرعد: 11]

 Deuxième remarque : comment persister sur le droit chemin ?

 L'un des meilleurs fruits que nous cueillons de ce mois de miséricorde est de persévérer à faire de bonnes actions. Revenir à une vie ponctuée par des transgressions aux lois divines est la preuve que le jeûne n'a pas produit l'effet escompté. Malheur à ceux qui ne connaissent Dieu que durant ce mois, car c'est le signe que le jeûne est refusé !

Quelles sont ces transgressions ? Délaisser la Prière à l'heure et en groupe. Retrouver ses mauvaises fréquentations. Perdre son temps dans tout ce qui est futile. Se vêtir de manière indécente. Laisser libre court à sa langue. Gagner son argent par des voies illicites et le dépenser dans ce qui provoque la colère de Dieu. Bref, tout ce qui éloigne de Dieu est une transgression.

Troisième et dernière remarque : quels sont les signes que notre jeûne est accepté par Dieu ?

 Comme il y a des signes qui ne trompent pas que le jeûne est refusé, il y en a aussi qui permettent de savoir qu'il est accepté. Les vrais croyants sont ceux qui se soucient de l'admission de leurs actes après les avoir effectués, car : « Dieu n'accepte que des vertueux » (La Table servie, 27).

{إِنَّمَا يَتَقَبَّلُ اللَّهُ مِنَ الْمُتَّقِينَ} [المائدة: 27]

 En voici une liste non exhaustive de ces signes :

1. Faire suivre une bonne action par une autre. Continuer à se sentir proche de Dieu passe inévitablement par cette condition. Quand Dieu aime son serviteur, il lui facilite le chemin vers les bonnes actions.

2. Prendre plaisir à accomplir des adorations. La Prière ne devient plus une charge, mais un rendez-vous avec Dieu, Seigneur de l'univers. Rendre visite à un malade devient un devoir accompli avec joie. Avoir le sourire au visage devient un état naturel. Faire l'aumône devient une épargne auprès de Dieu. En somme, l'ordre des choses change en ayant pleinement conscience de ce phénomène.

3. Se repentir de manière constante. Les hommes élus de Dieu, à savoir les Prophètes, ont tous demandé à Dieu de les purifier de leurs erreurs. Le Coran regorge d'exemples de ce genre, ce fut le cas d'Adam, de Noé, d'Abraham, de Moise, de Jonas et surtout de Muhammad, paix sur eux. Se repentir est une confidence que nous faisons à Dieu, car nos actes mêmes les mieux accomplis sont toujours emprunts de défauts et de fautes.

4. Ne jamais se vanter de ses œuvres. Il faut toujours avoir la crainte que nos œuvres n'aient pas été acceptées. Nos œuvres ne sont pas le prix du Paradis, seule la miséricorde de Dieu nous permet d'y rentrer. 

Pour finir, nous implorons Dieu d'agréer nos œuvres pieuses, de purifier nos âmes et de nous compter parmi Ses serviteurs vertueux.

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

Toute interrogation évoquée dans le Coran et sollicitée par les compagnons auprès du Prophète (PSL) est formulée suivant...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

QUEL EST LE STATUT JURIDIQUE DES MOYENS DE CONTRACEPTION ?

  D’après Djâbir b. ‘Abdillâh, les compagnons du Prophète (PSL) pratiquaient le retrait...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com