The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

NOS SENS ET LEURS LIMITES

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Pensez-vous que les cercles tournent vraiment ? Pensez-vous que les cercles tournent vraiment ?

 Que savons-nous vraiment du monde qui nous entoure ? Il est fort probable que si notre corps était doté d’outils plus performants, nous découvrirons des choses auxquelles nous n’aurions même pas pensé. C’est justement parce que nos moyens de perception sont limités que ces phénomènes sont pour nous inexistants. 

Il suffit de se référer à des instruments de mesure pour s’apercevoir à quel points nos sens sont défaillants. Notre corps ne sent les variations de température que lorsqu’elle est brutale. De même, il ne peut pas, non plus, mesurer la pression de l’atmosphère ni décrypter les ondes magnétiques. En effet, il existe des rayons que nos yeux ne peuvent percevoir. Il y a un autre monde dans le notre que nous ne pouvons percevoir qu’au moyen d’instruments ultrasophistiqués. 

De plus, la perception que nous avons n’est pas objective, elle dépend du milieu dans lequel on se trouve. Une personne qui passe d’une chambre froide à une salle de température moyenne n’aura pas la même sensation qu’une autre qui vient dans la même pièce d’une chambre surchauffée. Il n’y a que le thermomètre qui peut mettre d’accord ces deux personnes concernant la température réelle de la salle. 

Nos sens, qui sont nos seuls moyens pour connaître ce qui existe, sont limités aussi bien sur le plan quantitatif que qualitatif. Ils sont limités sur le plan quantitatif, car ils ne dépassent pas un nombre déterminé, et sur le plan qualitatif ils ne saisissent que ce qui entre dans leur champ de perception. Par exemple, nous sommes incapables de voir le proton à l’œil nu. 

Imaginons un cas de figure assez basique : nous entrons dans une chambre dans laquelle nous n’entendons aucun bruit, notre jugement sera que cette chambre est parfaitement silencieuse. Ensuite, nous retournons dans la même chambre avec des appareils qui détectent les ultrasons et les infrasons et nous y constatons des bruits en tout genre. Cette expérience nous démontre que nos sens sont donc faillibles et limités. Les découvertes scientifiques nous mettent toujours face à nos ignorances, elles remettent en cause nos certitudes et ce que nous considérions comme acquis. 

Étant donné que nos sens sont limités, alors il relève de la médiocrité intellectuelle de dire péremptoirement qu’une chose n’existe pas parce que nous ne l’avons pas vue, entendue ou expérimentée par l’un de nos sens. D’ailleurs, ces organes de perceptions ne fonctionnent que dans un périmètre précis. De facto, plus un objet s’éloigne de notre champ de perception, plus notre vision a du mal à le détecter. Il en est de même des sons et des odeurs. Quant au goût et au toucher, l’objet doit être au contact de notre corps pour qu’il soit senti. 

Dans notre vie quotidienne, nous sommes confrontés tous les jours à des expériences dans lesquelles nos sens sont totalement défaillants. L’utilisation de la télécommande est une preuve parmi tant d’autres, les ondes infrarouges par lesquelles elle fonctionne dépassent notre champ de perception, pourtant nous savons qu’en appuyant sur tel bouton nous aurons tel effet. Aussi, nous entendons frapper à la porte, nous savons que quelqu’un a provoqué ce bruit. 

Nous vivons donc dans un monde où les mêmes causes provoquent souvent les mêmes effets. Que vous restiez inerte ou actif, votre réaction aura une conséquence. À ce titre, il y a histoire assez significative qui pourrait illustrer notre propos. Dans une salle de classe, un professeur veut démontrer à ses élèves que nous ne pouvons dire qu’une chose que si nous la voyons ou percevons par nos sens. Il donne plusieurs exemples pour démontrer le bienfondé de sa théorie, puis arrive à l’existence de Dieu et dit qu’il n’existe pas, car aucun de nos sens ne le perçoit. Alors un élève, sentant la supercherie, lui rétorque : « Professeur, percevez-vous votre intelligence par l’un de vos sens ? ». Il répondit : non. L’élève conclue magistralement : « Alors selon votre théorie vous n’en avez pas ! ».   

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

LES LETTRES DÉCOUPÉES ET LA CLARTÉ DU CORAN

L'une des critiques les plus utilisées par les orientalistes et les adversaires du Coran est de dire : comment concilier...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

OÙ L’ÂME SE REND-T-ELLE UNE FOIS LA PERSONNE ENDORMIE ?

  Ibn Qutayba écrit, dans son traité Al-Gharîb, que l'âme monte jusqu'au trône, si la p...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com