The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

LES CIRCONSTANCES DE LA RÉVÉLATION (ASBÂB AN-NUZÛL) Spécial

Évaluer cet élément
(3 Votes)

 

Dieu a parfaitement déterminé les causes de toute chose, tout comme Il a évalué chaque principe à sa juste valeur. Tout ce qui survient dans notre monde est la conséquence d’un certain nombre de facteurs manifestes ou cachés.

Tout mouvement est conditionné par des motifs précis et il est aussi la conséquence de diverses interactions bien déterminées. C’est ainsi que Dieu voulut que soit normalisé cet univers et nul être ne pourra modifier ce principe élémentaire bien ordonné.

Comme nous l’avons précisé précédemment, le Coran a pour objectif de guider l’humanité vers la voie de Dieu. Il éclaire le chemin à suivre et rectifie les erreurs commises. Il fructifie la foi des croyants et renforce leur conviction en leur seigneur.

Sa fragmentation sur vingt-trois années démontre sa vitalité et son dynamisme. Sa répartition sur plus de deux décennies nous plonge au cœur de la première société musulmane et de ses préoccupations.

Il reste néanmoins essentiel de noter que la majeure partie du Coran fut révélée sans qu’aucun événement ne la sollicite. L'ange Gabriel descendait avec la parole de Dieu pour éduquer le Prophète, PSL, et lui expliquer les raisons de sa mission puis ce message était communiqué à la communauté des croyants.

Il reste donc une partie minoritaire du Coran qui se trouve concernée par les circonstances de la révélation. Ainsi, lorsqu’un incident se produisait, la révélation survenait aussitôt pour la commenter et l’encadrer.

Notons, par ailleurs, que la connaissance des circonstances de la révélation se base exclusivement sur la narration. Cette circonstance doit faire référence à un fait historique avéré. Il faut alors que l’information rapportée remonte impérativement au compagnon qui a assisté à cet événement ou que cette information soit transmise par l’un de leurs disciples.

En effet, As-Suyûtî allège quelque peu la condition de faire remonter l’information à ceux qui ont vécu l’événement et pense qu’un exégète parmi les disciples des compagnons comme Mudjâhid ou ‘Ikrima peut se prononcer sur ces circonstances[1].

Cette largesse de la part d’As-Suyûtî devrait plutôt être consultée à titre indicatif et non déclaratif. Le Prophète, PSL, a fermement condamné celui qui se prononce sur les versets du Coran sans être sûr de leur signification[2].

Pour ce qui concerne la révélation du Coran, nous distinguons deux types de circonstances. La première est relative à la production d’un événement. À cet égard, Gabriel se manifestait au Prophète, PSL, pour lui indiquer comment il devait réagir.

Au début de la période mecquoise, le Prophète, PSL, convoqua son clan pour leur faire part de sa mission. Il les a donc invités à abandonner leurs idoles et à se tourner exclusivement vers Dieu. 

Soudain, son oncle Abû Lahab l’interrompit vulgairement et le blâme pour ses propos. Quelques instants plus tard, Gabriel descendit avec ces versets[3] : « Que périsse Abû Lahab définitivement ! Ni ses biens ni ses acquis ne le sauveront, il brûlera dans un feu d’étincelles avec sa femme la porteuse de bois, à son cou sera attachée une corde de fibre »[4].

Le second type de circonstance est relatif à une interrogation adressée au Prophète, PSL. L’Archange intervenait alors pour apporter la réponse appropriée au sujet concerné. À ce titre, ‘Âisha assista à la scène qui provoqua la révélation du début de la sourate La Protestation.

Le protagoniste de cette histoire est Khawla bint Tha‘laba. Elle vint se plaindre auprès du Prophète, PSL, de son conjoint qui l’avait rejetée injustement. Elle lui confia qu’elle avait consacré toute sa jeunesse à son mari et qu’elle avait été au petit soin avec lui, mais en retour celui-ci décida de ne plus s’approcher d’elle, au point de considérer la relation sexuelle avec elle aussi illicite qu’avec sa propre mère.

Le Coran ne tarda guère pour statuer sur cette question et rendre justice à qui de droit[5] : « Dieu a parfaitement entendu le propos de celle qui protestait auprès de toi contre l’acte de son époux, élevant sa plainte vers Dieu : et Dieu a bien entendu votre échange. Il est Entendant et Clairvoyant »[6].    

Il est intéressant de relever qu’une circonstance de la révélation s’est nécessairement déroulée au cours de la période prophétique. De ce fait, la révélation de sourate L’Éléphant, par exemple, n’a guère été motivée par l’agression d’Abraha contre la Mecque et la mosquée sacrée.

En effet, le Prophète, PSL, n’était pas encore né lorsque cet Éthiopien mobilisa son armée pour assaillir le sanctuaire mecquois. Il ne faut donc pas confondre une narration coranique dont nous connaissons les motivations et une circonstance de la révélation.



[1] As-Suyûtî, Al-Itqân, t. I, p. 117.

[2] At-Tirmidhî, As-Sunan, t. V, p. 199.

[3] Al-Bukhârî, op. cité, t. VI, p. 111.

[4] Coran : La Fibre.

[5] Al-Qurtubî, At-Tafsîr, t. XVII, p. 269-72.

[6] Coran : La Protestataire, 1.

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

« FRAPPER SA FEMME », QUE DIT VRAIMENT LE CORAN ?

« Quant à celles dont vous craignez l’outrage, exhortez-les, éloignez-vous d’elles au lit et corrigez-les ...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

FAIRE DES RÊVES ÉROTIQUES ANNULE-T-IL LE JEÛNE ?

Celui qui fait un rêve érotique, alors qu'il est en état de jeûne, ne récolte aucun péché et ...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com