The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

L’IMPORTANCE DES CIRCONSTANCES DE LA RÉVÉLATION POUR COMPRENDRE LE CORAN Spécial

Évaluer cet élément
(1 Vote)

 

Au niveau des circonstances de la révélation, ‘Umar s’est particulièrement distingué par rapport aux autres compagnons. ‘Umar, lui-même, se réjouissait de ses concordances[1] avec le Livre sacré. Il affirmait, selon les différentes versions, que le Coran a confirmé à quatre reprises ses requêtes. Sa première suggestion concernait la mise en valeur de la station d’Abraham[2] dans la mosquée sacrée de la Mecque comme lieu de direction pour la Prière, Gabriel a aussitôt révélé : « Faites de la station d’Abraham un emplacement de Prière »[3].

La seconde requête concernait l’installation d’un rideau pour que les femmes du Prophète, PSL, soient à l’abri des regards indiscrets, Gabriel a, séance tenante, révélé : « Si vous avez un objet à demander à ses épouses, demandez-le de derrière une portière. C'est plus de pureté pour votre cœur et pour le leur »[4].

La troisième concordance concernait la révélation du verset suivant : « Oui Nous avons créé l’homme d’une quintessence d’argile, puis nous en fîmes une goûte de liquide déposée en réceptacle sûr, puis ce peu de liquide, Nous le créâmes d’adhérence mâchurée, et créâmes la mâchure ossature, et revêtîmes l’ossature de chair, après quoi Nous lui donnâmes une tout autre création ». En entendant ces versets, ‘Umar dit : « Béni soit Dieu le plus Beau des créateurs ! »[5], ce même commentaire est immédiatement descendu pour confirmer les propos de ‘Umar.

La dernière concordance concernait sa mise en garde des épouses du Prophète, PSL, au moment où celles-ci se montraient trop pénibles avec lui. Le Coran a alors repris les propos de ‘Umar pour soutenir le Prophète, PSL, : « Il se peut que son Seigneur, s’il vous répudie, vous remplace par des épouses meilleures que vous : soumises à Dieu, croyantes, dévotieuses, résipiscentes, adoratrices, qui effectuent régulièrement le jeûne, qu’elles aient déjà été mariées ou soient encore vierges ! »[6].

Dans une autre version, ‘Umar fut appuyé également par la révélation dans sa décision concernant les prisonniers de guerre lors de la bataille de Badr : « Il n’appartient à un prophète de faire prisonnier que le gisant à terre, meurtri. Vous voulez l'éphémère de cette vie ; Dieu veut la vie dernière – Dieu est Tout-Puissant et Sage »[7].

Au vu de ce que nous venons de voir, il apparaît clairement que le fait de prendre connaissance des circonstances de la révélation est d’une portée essentielle. Tout d’abord, cela facilite la mémorisation du Coran. Il ne fait aucun doute que la mémoire est plus dynamique et plus vivace quand elle se représente l’ensemble des circonstances qui ont entouré la révélation d’un passage du Coran. Il est donc plus aisé de retenir des versets qui éclairent un événement et qui expliquent les conditions de son apparition. Le fait de se représenter avec précision les protagonistes d’une scène coranique, les lieux et les périodes de la révélation facilite la mise en relation de tous ces éléments et permet la reproduction à l’identique par la mémoire des scènes coraniques concernées. 

Par ailleurs, connaître la raison d’être de ces versets conduit à saisir en profondeur leur signification. Savoir pourquoi tel verset ou telle sourate fut révélé contribue à s’imprégner davantage de la Sagesse divine. Le principe fondamental du Coran au niveau éthique est de promouvoir le Bien et de combattre le Mal. Or aussi bien le Bien que le Mal font référence à des cas usuels. C’est pourquoi la circonstance de la révélation met en avant les paradigmes pratiques sur lesquels se construit la vie communautaire.

Pour expliquer cela plus en détail, reportons-nous à la préparation de cette expédition militaire où les compagnons participaient à hauteur de leurs moyens pour financer cette campagne. Les plus riches contribuaient par des biens en grandes quantités et les plus pauvres coopéraient par leurs modestes revenus. Voyant cet enthousiasme, les hypocrites se mirent à critiquer les deux groupes, ils accusaient les premiers d'avoir des comportements ostentatoires et les seconds de misérabilisme[8]. Le Coran révéla à leur sujet ceci : « Dénigrer ceux des croyants qui prennent l’initiative d’aumône, ou ces autres qui ne trouvent à donner que leur peine corporelle, ironiser sur eux, c’est appeler sur soi l’ironie de Dieu et subir un châtiment douloureux »[9]. Ce verset prévient les hypocrites que démotiver et railler de cette façon les croyants dans les moments cruciaux est un crime passible des tourments de l’Enfer.

De plus, un verset peut paraître confus pour une personne qui ne s’est pas donné la peine de connaître le contexte de sa révélation. Il est donc impératif de se renseigner sur les particularités qui entourent chaque verset. Les éléments qui ont provoqué l’intervention de Gabriel pour communiquer un passage du Coran au Prophète, PSL, sont déterminants pour saisir la Parole de Dieu.

Par exemple, le verset : « À Dieu l’orient et l’occident. De quelque côté que vous vous tourniez, là est la face de Dieu – Dieu est immense et Connaissant »[10], peut prêter à confusion en ce qui concerne la direction à prendre pour la Prière. C’est en s’informant sur la raison de sa révélation que nous pouvons enlever cette confusion. En effet, lors d’une expédition les compagnons perdirent le sens de l’orientation à cause d’une nuit particulièrement obscure.

 Alors, ils se sont partagés en deux groupes, les uns priant vers une direction tandis que les autres ont prié dans la direction opposée. Le lendemain, ils s’aperçurent au lever du soleil qu’ils avaient tous les deux prié dans la mauvaise direction. Ils informèrent par la suite le Prophète, PSL, qui leur a récité le verset dont il est question. De ce fait, dans les circonstances où nous ne pouvons savoir quelle est la direction de la mosquée sacrée, alors il est permis de prier dans n’importe quelle direction[11].   

Cet autre verset permet de consolider encore davantage ce que nous venons d’énoncer : « [les monts] As-Safâ et Al-Marwâ font partie des hauts lieux de Dieu. Quiconque visite la Maison en pèlerinage communautaire ou privé pourra sans faillir tourner de l’un à l’autre »[12]. À première vue et à la lecture de ce seul passage, nous pouvons comprendre que le fait de se rendre à As-Safâ et à Al-Marwâ n’est pas une obligation religieuse lors du pèlerinage.

En réalité, il n’en est rien, car pour comprendre cette formulation, il faut connaître les circonstances de sa révélation. À l’époque, les polythéistes mecquois avaient installé des idoles tout au long du cheminement du pèlerin y compris près de ces deux lieux. Les croyants étaient embarrassés de se rendre près de ces fausses divinités. Pour soulever tout doute concernant ce rituel, le Coran est descendu pour l’autoriser. Quant à son caractère obligatoire, il est déterminé par la tradition prophétique comme le rapporte ‘Âisha[13]



[1] Al-Qurtubî, At-Tafsîr, t. II, p. 112.

[2] Il s’agit du lieu où l’imam se positionne devant la Ka‘ba pour diriger la Prière.

[3] Coran : La Vache, 125.

[4] Coran : Les Coalisés, 53.

[5] Coran : Les Croyants, 12-4.

[6] Coran : L’Interdiction, 5.

[7] Coran : Le Butin, 67.

[8] Al-Qurtubî, At-Tafsîr, t. VIII, p. 215.

[9] Coran : Le Repentir, 79.

[10] Coran : La Vache, 115.

[11] Al-Qurtubî, At-Tafsîr, t. II, p. 79-80.

[12] Coran : La Vache, 168.

[13] Al-Qurtubî, At-Tafsîr, t. II, p. 178.

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

LES LETTRES DÉCOUPÉES ET LA CLARTÉ DU CORAN

L'une des critiques les plus utilisées par les orientalistes et les adversaires du Coran est de dire : comment concilier...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

OÙ L’ÂME SE REND-T-ELLE UNE FOIS LA PERSONNE ENDORMIE ?

  Ibn Qutayba écrit, dans son traité Al-Gharîb, que l'âme monte jusqu'au trône, si la p...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com