The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

CHRONOLOGIE DE LA SCIENCE DU HADITH : DE LA PÉRIODE DE LA CLASSIFICATION À NOS JOURS Spécial

Évaluer cet élément
(2 Votes)

 

La période de la classification

Cette période s’étend de la fin du quatrième siècle jusqu’au début du septième siècle. Au cours de cette période, les savants de cette discipline se sont intéressés aux ouvrages écrits durant la période de la codification. Ils ont alors tenté de réunir ce qui était éparpillé dans de nombreux ouvrages. Ils ont aussi apporté des ajouts dans ce qui manquait dans les ouvrages précédents. Les traditionalistes ont à leur tour analysé les narrations transmises puis ils les ont classifiées dans des thématiques spécifiques.

Les ouvrages les plus importants de cette période dans la science du hadith sont :

1.   Al-Muhaddîth al-fâssil bayna al-Râwî wa l-Wâ‘îالمحدث الفاصل بين الراوي والواعي . Cet ouvrage est considéré comme le premier traité entièrement consacré aux outils de la science du hadith. Il fut écrit par Ar-Ramaharmuzîالرمهرمزي  (360 h.). Il y aborde essentiellement les règles relatives aux transmetteurs.

2.   Al-Kifâya fî ‘ilm al-riwâyaالكفاية في علم الرواية , cet ouvrage fut écrit par al-Khatîb al-Baghdâdî الخطيب البغدادي (463 h.). L’auteur aborde également dans ce livre les règles que doivent respecter ceux qui transmettent les traditions prophétiques et leurs disciples. Ce traité est la référence inconstatable dans ce domaine.

3.   Al-Ilmâ‘ fî usûl al-riwâya wa l-samâ‘الالماع في أصول الرواية والسماع Cet ouvrage fut écrit par al-Qâdhî ‘Iyyâdh القاضي عياض  (544 h.). Tout comme les deux précédents, ce livre est consacré aux règles de la transmission.

Ces ouvrages vont servir de support pour les travaux qui abordent la question de la transmission et ses principes. A cette époque-là également, nous assistons à la composition d’autres ouvrages abordant d’autres domaines de la science du hadith. Parmi ces ouvrages, nous pouvons citer :

1.   Ma‘rifat ‘ulûm al-hadîthمعرفة علوم الحديث écrit par al-Hâkimالحاكم  (405 h.). Il y aborde plus d’une cinquantaine de thématiques.

2.   Al-Mustakhradjالمستخرج  écrit par Abû Nu‘aym al-Asfahânîأبو نعيم الأصفهاني  (430 h.). Dans cet ouvrage, Abû Nu‘aym apporte des ajouts notoires au traité d’al-Hâkim.

D’une manière générale, les deux savants qui se sont distingués dans ce domaine sont : al-Khatîb et al-Hâkim. Leurs travaux vont être repris, étudiés et améliorés. Malgré ces efforts appréciables, cette science était réservée à un cercle très fermé, car les terminologies qui y sont employées sont difficiles à assimiler. De plus, la classification des thématiques ne suivait pas forcément un ordre logique.

 

La période de maturité

Cette période s’étend du septième siècle jusqu’au dixième. C’est au cours de cette période que la science du hadith connaît son apogée. Toutes les branches de cette science étaient codifiées et clairement définies. Les auteurs de ces ouvrages étaient les maîtres de cette discipline à leur époque. Ils avaient une connaissance panoramique de leur objet d’étude ce qui leur a permis de le travailler avec minutie.

L’ouvrage qui servira de point d’ancrage à tout ce qui va s’écrire par la suite est l’œuvre d’Ibn As-Salâhابن الصلاح  (643 h.). Il s’intitule : ‘Ulûm al-hadîthعلوم الحديث  (les sciences du hadith).

Cet ouvrage se distingue par les traits suivants :

·       L’auteur y propose une analyse précise des avis des savants l’ayant précédé

·       Il y définit avec clarté le vocabulaire difficile de cette discipline

·       Il y critique les avis qu’il juge infondés au cas échéant

·       Il traite chaque thème dans un chapitre à part.

Pour toutes ces caractéristiques, cet ouvrage va connaître un succès sans précédent. Ibn As-Salâh sera même reconnu par cet ouvrage. Il était inscrit au programme des étudiants qui ont choisi de se spécialiser dans la science du hadith. Il fut commenté à de nombreuses reprises, puis il fut retravaillé en vers de poésie pour qu’il soit facile à mémoriser.

Notons que les savants qui se sont intéressés à cet ouvrage étaient pour la plupart des sommités dans cette science. Ils ne l’ont donc pas reproduit dans tout ce qu’il a écrit. Les avis d’Ibn As-Salâh étaient remis en cause quand ils étaient jugés fragiles. Cet ouvrage fut donc corrigé et amélioré.

Les principaux ouvrages de cette période sont :

·       Al-Irshâdالإرشاد et al-Taqrîbالتقريب  d’An-Nawawîالنووي  (676 h.). Ces livres récapitulent l’essentiel de l’ouvrage d’Ibn As-Salâh.

·       Al-Tabsira wa l-tadhkiraالتبصرة والتذكرة  de Zayn Ad-Dîn al-‘Irâqîزين الدين العراقي  (802 h.). C’est un traité en 1000 vers qui abordent toutes les questions soulevées par Ibn As-Salâh.

·       Al-Nukat النكت d’Ibn Hadjar al-‘Asqalânîابن حجر العسقلاني  (852 h.). Cet ouvrage commente également l’ouvrage d’Ibn As-Salâh. Cet auteur a par ailleurs écrit Nukhbat al-Fikarنخبت الفكر  et son commentaire Nuzhat al-nadharنزهة النظر. L’auteur suit dans ces deux derniers sa propre classification.

·       Fath al-Mughîth فتح المغيث d’al-Sakhâwîالسخاوي  (902h.). Cet ouvrage commente les 1000 vers de Zayn Ad-Dîn al-‘Irâqî.

·       Tadrîb ar-râwî تدريب الراوي de Jalâl Ad-Dîn As-Suyûtîالسيوطي  (911 h.). C’est l’un des ouvrages les plus denses de cette discipline.

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive. D’une manière générale, ces travaux reflètent l’essentiel de ce qui a été écrit à ce sujet. Sur le plan de la classification thématique, ils ont pour la plupart suivi celle d’Ibn As-Salâh. Mais comme nous l’avons noté, cette classification manque de rigueur, car elle mélange les différents genres sans établir de rapport logique entre les parties.

La seule exception que nous pouvons relever est celle d’Ibn Hadjar. De par sa profonde connaissance de cette discipline, les ouvrages qu’il a écrits reflètent l’esprit de rigueur qui caractérise leur auteur.

 

La période de stagnation

Cette étape s’étend du dixième siècle jusqu’au début du siècle dernier. Au cours de cette période, l’effort d’amélioration a radicalement chuté. De même, on n'assiste pratiquement à aucune créativité. La majeure partie des ouvrages ne sont que des commentaires, parfois superflus, ou des œuvres abrégées. Les recherches en ce sens perdaient un temps précieux dans l’analyse minutieuse des terminologies. Bref, aucune avancée significative n’est à noter par rapport aux époques précédentes.

Parmi les ouvrages majeurs de cette période, nous pouvons citer :

·       Le traité d’al-Bayqûniyyaالبيقونية il est composé en vers par al-Bayqûnî (1080 h.). Il comporte 36 vers qui reprennent l’essentielle de la science du hadith. Ce traité vise en premier lieu à servir d’outil mnémotechnique aux étudiants de cette discipline pour mémoriser les différents chapitres.

·       Tawdhîh al-afkârتوضيح الأفكار est un ouvrage écrit par al-Amîr As-San‘ânî (1182 h.). C’est un traité volumineux qui couvre l’essentiel de cette science.

Il faut noter qu’au cours de cette période la véritable lueur d’espoir dans cette branche des sciences islamiques est venue de l’Inde.  En effet, Shâh Waliyyu Allâh al-Dihlawî شاهولي الله الدهلوي (1176 h.) a fondé une école qui dispensa les savoirs relatifs à la tradition prophétique d’un niveau très intéressant. Ce sont les savants de cette région qui ont élaboré les commentaires de hadith les plus complets.

 

 La période de la renaissance

Cette période s’étend du siècle dernier à nos jours. Après la période de la stagnation, les savants s’aperçurent que la science du hadith était devenue un grand chantier qu’il fallait retravailler d’urgence. Depuis un siècle, le monde musulman est malmené par les puissances occidentales aussi bien sur l’échiquier politique que dans le domaine culturel. Les orientalistes ont fourni des efforts non négligeables pour remettre en cause les fondements de la Sunna. Ces travaux ont trouvé écho chez certains intellectuels arabes qui ont favorisé leur expansion en terre d’Islam.

Cette nouvelle situation nécessita une approche différente. Les savants durent retroussent leurs manches et répondre présents à ce défi d’une ampleur considérable. Ainsi, plusieurs ouvrages furent écrits en ce sens. Voici quelques exemples :

·       Qawâ’id at-tahdîthقواعد التحديثde Djmâl Ad-Dîn al-Qâssimî (1332 h.) جمال الدين القاسمي, ce traité aborde tout ce qui touche aux règles de l’authentification du hadith.

·       Miftâh as-Sunnaمفتاح السنةde ‘Abd al-‘Azîz al-Khûlî (1349 h.) عبد العزيز الخولي, ce traité aborde l’historiographie de la science du hadith.

·       As-Sunna wa-makânatuhâ fî at-tashrî‘ al-islâmîالسنة ومكانتها في التشريع الإسلاميde Mustafâ al-Sibâ‘î (1384 h.) مصطفى السباعي, c’est un ouvrage à caractère universitaire qui traite de la place de la Sunna dans le droit islamique et engage une discussion sérieuse avec les orientalistes au sujet de la tradition prophétique. 

·       Al-Hadîth wa l-muhaddithûnالحديث والمحدثونd’Abû Zahwأبو زهو, cet ouvrage est écrit par un universitaire d’al-Azhar, il y aborde l’essentiel des périodes par lesquels est passé la science du hadith ainsi que les personnalités importantes qui ont apporté leurs contributions et marqué de leur empreinte cette science.

·       Ahmad Shâkir أحمد شاكر (1377 h.) a édité et publié plusieurs ouvrages importants comme le Musnad de l’imâm Ahmad et la Rissâla de l’imâm al-Shâfi‘î.

·       Al-Albânîالألباني (1420 h.) a de son côté marqué son époque en publiant plusieurs ouvrages majeurs, notamment une série des traditions prophétiques authentiques et une autre des traditions faibles.

Les ouvrages écrits durant cette période sont innombrables, ils traitent de toutes les branches du hadith de la manière la plus minutieuse qui soit. De nos jours, la plupart des universités islamiques possèdent des centres de recherches dédiés à cette discipline.

Depuis la numérisation de la Sunna et de l’avènement de l’outil internet, ces recherches se sont accentuées et diversifiées. Toutes les critiques adressées par les orientalistes à la science du hadith ont été écartées preuves à l’appui.  Par ce travail continuel et ardu des savants, nous pouvons distinguer les traditions authentiques de celles qui sont apocryphes.

Néanmoins, il reste encore un chantier non exploré encore, il s’agit d’une encyclopédie qui répertorie toutes les traditions authentiques. Ce travail doit mobiliser des chercheurs rigoureux issus de formations pluridisciplinaires. Cela nécessite un budget conséquent et une coordination minutieuse de différents pôles universitaires.

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

LES LETTRES DÉCOUPÉES ET LA CLARTÉ DU CORAN

L'une des critiques les plus utilisées par les orientalistes et les adversaires du Coran est de dire : comment concilier...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

FAIRE DES RÊVES ÉROTIQUES ANNULE-T-IL LE JEÛNE ?

Celui qui fait un rêve érotique, alors qu'il est en état de jeûne, ne récolte aucun péché et ...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com